Essentiel , même si paru en 1941, le film de Chaplin, Le Dictateur, chef d'oeuvre de cinéma populaire, comique et engagé. Hitler y est tout à la fois imité (fabuleusement), ridiculisé (férocement) et contredit (tirade finale du film). Ce film valut à son auteur le reproche majeur aux EUA d'être communiste. Il quitte les EUA. Ne pas avoir vu ce film serait une lacune à la culture personnelle. dictateuroriginale.jpg

Un autre film de Chaplin permet de voir en contexte la Grande Dépression, c'est à dire la grave crise économique qui secoue les EUA mais aussi l'Europe, sous un jour comique. Les Temps Modernes (1936) dénoncent l'aliénation des travailleurs par les méthodes de production tayloristes (travail à la chaîne). Les EUA apparaissent comme un pays où règne un ordre policier important et où les plus démunis n'ont d'autres choix que la mendicité ou le vol...

Dans La Grande Illusion, Jean Renoir se fait l'apôtre du pacifisme.(cf billet l'esprit de 1936). grandeillusion.jpg

En Allemagne, la production cinématographique est au service du nazisme. Mais juste avant l'arrivée de Hitler au pouvoir, le plus grand réalisateur de l'époque, Fritz Lang sort un chef d'oeuvre qui dénonce la société allemande : M le Maudit (1931). On peut y découvrir toute la décomposition de l'Allemagne d'après Première guerre mondiale : c'est une chasse à l'homme menée par la pègre et la police qui tentent de découvrir un assassin. Les nazis proposent à Lang de travailler pour eux, ce qu'il refuse : il s'exile aux EUA. Mmaudit.jpg